Quand les nouvelles monnaies nous jouent des tours

La Banque de Maurice connaît-elle suffisamment les problèmes que font face les consommateurs et les commerçants avec les nouveaux billets en polymère et les nouvelles pièces de monnaies qu’elle émet année après année ? D’après notre enquête, il semblerait que ce problème soit sous-estimé. En effet, nous avons constaté que les nouvelles monnaies peuvent causer des problèmes dans les No-Envelope Deposits ATMs, aux commerçants, dans les distributeurs automatiques, les machines à pince et même les caddies. Dans la plupart des cas, un recalibrage est nécessaire. Mais cela représente un coût considérable pour les commerçants…

 

 

Les « No-Envelope Deposits ATMs » fiables à 100% ?

Afin d’éviter les longues queues dans les succursales, beaucoup choisissent les « No-Envelope Deposits ATMs » qui sont plus rapide et la mise à jour est faite instantanément sur le compte du client. Cependant, il semblerait qu’il y ait des failles. Si la machine nous indique que les billets froissés ne seront pas acceptés, elle ne nous indique pas que les billets de Rs 500 et Rs 1000 seront acceptés que si nous essayons à plusieurs tentatives. Pourtant selon la Banque de Maurice (BoM), « les billets de banque en polymère peuvent être utilisés dans les distributeurs de billets », sans aucun problème. Nous avons testé chez l’une des plus importante banque du pays, et il a fallu en moyenne, 7 tentatives pour que la machine accepte nos billets de Rs 500. A un moment donné nous avons commencé à croire que cela pourrait être un faux billet. Mais toutes les spécifications y étaient sur le billet en question. Le même résultat est à noter chez une banque beaucoup plus récente et qui mise beaucoup sur la technologie. En effet, il est à noter que très peu de banque offre ce service à Maurice. Chez l’autre banque en question, il nous a fallu une entre six et sept tentatives pour que nos billets de Rs 1000 ne soient acceptés.

A propos du No-Envelope Deposits ATMs (Dépôt en espèces instantané)

Ce type d’ATM (Automated Teller Machine) permet d’effectuer des dépôts d’argent quand vous en avez besoin, 24/7. Aucune enveloppe n’est nécessaire. Il suffit juste d’insérer sa carte, choisir cette option, insérer son argent et le tour est joué. A ne pas oublier son reçu de dépôt pour la confirmation de la transaction. La somme minimum requise est normalement indiquée sur la machine.

Certains commerçants boudent les billets de Rs 2000 ou les acceptent sous certaines conditions

En faisant du lèche-vitrines dans les rues de la capitale, vous avez sans doute remarqué une affichette indiquant que « les billets de Rs 2000 ne sont pas acceptés. » Ou dans l’une des plus grandes chaînes de de restauration rapide, on vous réclame votre pièce d’identité si vous effectuer votre paiement avec un billet de Rs 2000. Pourquoi tant de méfiance envers ce billet en question ? Les commerçants justifient cette méfiance et ils sont d’avis qu’il existe beaucoup de billets de Rs 2000 contrefaits en circulation. En conséquent, ceci peut causer des répercussions terribles sur une entreprise, vu que c’est le billet avec la plus forte valeur actuellement à Maurice. Pourtant ces pratiques ne cadrent pas avec nos lois. Selon une source au niveau de la Banque de Maurice, on nous indique qu’« aucun commerce n’a le droit de refuser un ‘Legal Tender’. Si une personne veut effectuer un paiement, nulle n’a le droit de la refuser. C’est le commerçant en question qui doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour s’assurer que le billet n’est pas contrefait, en installant par exemple un détecteur de faux billet ». Concernant l’exigence de montrer sa pièce d’identité pour pouvoir effectuer un paiement avec un billet de Rs 2000 dans une chaîne de restauration rapide, notre interlocuteur dit comprendre la crainte du Management mais ne préfère pas commenter sur les affaires internes d’une entreprise. Et d’ajouter que « vu le grand nombre de faux billet de Rs 2000 en circulation, cette crainte est en quelque sorte, justifiable, quoi que tout doit être fait d’après la loi. »

Les pièces de monnaie de 2016 causent problème

Nous avons en effet constaté, au cours de notre enquête, qu’il nous semble qu’il y ait aussi un problème avec les nouvelles pièces de monnaie de 2016. Par exemple certains distributeurs automatiques ne les reconnaissent pas. Ainsi si vous avez une soudaine envi d’un soda ou d’un bon chocolat, va falloir s’abstenir si vous n’avez pas une monnaie que la machine reconnaîtra. De plus nous avons constaté que même les caddies acceptent difficilement les nouvelles pièces de Rs 10. Là encore, les commerçants se trouvent dans l’obligation de calibrer leurs machines et faire d’autres réajustements qui leur coûtent des milliers de roupies. D’autres qui n’en n’ont pas vraiment le moyen se trouve dans l’obligation de perdre quelques clients. Beaucoup considèrent cela comme étant une injustice à leur égard. Et qu’adviendra-t-il si demain le gouvernement souhaite procéder au renouvellement des billets de banque à Maurice. Cela pourrait causer une perte énorme aux entreprises.

 

Why subscribe with us?

To subscribe to our e-magazine, simply insert your mail and click on the subscribe button.
By confirming your subscription, you will be notified when our free bi-monthly e-magazine is out.

Subscribe to our mailing list

* indicates required